Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Mais connaît-il seulement, Sarkozy, l’histoire de notre «Identité Nationale » ?

Sait-il comment s’est construit, au fil des siècles, ce sentiment qui unit tous ces « individus » qui ont fini par former une nation ?

Comment, des Jacqueries du Moyen-Âge aux révoltes de l’ère industrielle du XIXè siècle, de Villon, Rabelais, Diderot, Rousseau, de Robespierre et des « sans culottes », à Louise Michel et aux «communards » de 1870, s’est constituée cette idée d’appartenir à une même nation ?

Regarde, Sarkozy, d’où sont sortis tous ces rebelles : de la classe qui lutte contre la classe qui possède, de la France populaire contre la France des bourgeois etdes nantis. Cette identité nationale s’est forgée dans la lutte et la rébellion, elle

s’identifie avec le combat des ouvrier(e)s, des intellectuel(le)s, et des paysan(ne)s car porteurs(ses) d’un avenir meilleur, d’un avenir de paix. Ils savent ce que c’est que le « vivre ensemble », au côte à côte.

La Bourgeoisie, elle, n’a que faire de cette impression, de ce sentiment ; elle, elle vit pour et avec l’argent, le faire fructifier est son unique pensée et s’il le faut, pour gagner plus elle sort des frontières. D’ailleurs dans sa tête elle n’a pas de frontière ; elle n’a que le profit, c’est pourquoi elle a délocalisé l’industrie avec autant de légèreté ; c’est pourquoi elle détruit la paysannerie,voir toutes les friches qui fleurissent en France !Mais celui qui travaille, qui est soudé à son « sol » sait ce qu’est l'identité nationale. Son environnement, ses échanges, ses relations sont autant de liens qui l’unissent à l’autre. Et l’Autre qui est-il ?

Il est ce que l’histoire nous a légué : le mélange, l’addition de groupes qui sont passés sur le territoire. Des Celtes de nos origines aux Romains, aux invasions barbares et sarrasines, à la main d’œuvre étrangère venue travailler parce qu’on manquait de bras pour notre industrie au XIXème et XXème siècle : les polonais, italiens, espagnols, portugais, algériens, hongrois…Tout cela, toute cette diversité, c’est l’Identité Nationale.

Et si maintenant, parce qu’ils ont faim, d’autres peuples tentent de pénétrer nos frontières, sachons les accueillir. Car nous sommes coupables d’avoir créé des colonies, d’être allés sur leur sol, de les avoir dépossédés, de les avoir appauvris.

Nous sommes allés chez eux et nous ne voudrions pas qu’ils viennent !

La règle serait-elle toujours que la loi du plus fort prime sur celle du plus faible?

L‘Identité Nationale est une idée et un sentiment qui se nourrit de la substance de ces milliers de gens qui constituent la France, qui la façonnent et qui la font évoluer au cours des siècles. C’est le miracle de la diversité dans l’union.

En cela elle s’oppose radicalement à tous les communautarismes, et la Laïcité des institutions de la nation en est le garant .

 

Simone Tourné – Sainte Marie la Mer.

Tag(s) : #LUTTE DES CLASSES ET RENAISSANCE COMMUNISTE

Partager cet article

Repost 0