Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Parce que casse sociale et nationale ne font qu’un, parce que les mêmes qui s’acharnent sur le patrimoine industriel de la nation s’en prennent aussi à son grand héritage linguistique et culturel, le PRCF vous invite à lire la pétition suivante et à la faire connaître à votre entourage.


BNF

 

Voulue à l’origine comme une grande bibliothèque encyclopédique dont les deux niveaux complémentaires permettraient un accès dynamique et démocratique aux collections, la Bibliothèque nationale de France s’écarte, peu à peu, de ses missions de service public, appliquant avec zèle la politique de récession sociale suicidaire imposée par le Ministère de la Culture : cela se traduit par un abaissement constant des services rendus aux usagers, une absence de politique documentaire et de choix scientifiques cohérents, une dégradation des conditions de travail des personnels et des lecteurs, les partenariats public-privé desservant l’intérêt général et aliénant les collections patrimoniales à des intérêts mercantiles.

Nos missions ne sont pas des marchés

Ainsi les coupes franches régulières et programmées dans les collections en libres accès,  l’expropriation de dizaines de milliers de livres  via la filiale « BnF Partenariats »  accordant sans contreparties des droits d’exclusivité sur des fichiers issus de la numérisation du domaine public ou encore l’installation d’un multiplexe « MK2 » dans les locaux de la BnF quand l’établissement public manque de place pour faire face à l’accroissement et la conservation des documents.

Maintenant, sauvons la BnF

Dans un contexte de récession sociale sans précédent et quand la culture et l’éducation demeurent les premières lignes de front contre la barbarie, la poursuite d’une telle dérive aurait des conséquences dramatiques. Votre soutien est important : exprimez-vous et signez la pétition pour :

Affirmer que la BnF et son patrimoine sont le bien inaliénable de la nation et non celui d’une poignée de marchands.

Mettre un terme aux contre-réformes en cours visant à faire du Haut-de-jardin un espace mercantile ou le livre sera bientôt appelé à disparaître Dénoncer la concession offerte à « MK2 » dans l’emprise du bâtiment de Tolbiac et exiger le démantèlement de « BnF Partenariats »

Rétablir le projet initial ambitieux et généreux de grande bibliothèque encyclopédique et démocratique

 

Cette pétition sera remise à Madame Aurélie Filippetti, Ministre de la Culture. »

 

La signature en ligne est accessible à l’adresse suivante :  http://www.sauvons-bnf.fr/

Tag(s) : #LUTTE DES CLASSES ET RENAISSANCE COMMUNISTE

Partager cet article

Repost 0