Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

UE et USA veulent la guerre nucléaire ? Mobilisons nous pour la Paix !

Dimanche 7 juin, le ministre des affaires étrangères britannique Philip Hammond indiquait dans une interview à la BBC étudier d’accueillir le déploiement de missiles nucléaires américains de moyennes portée, faisant part des inquiétudes de l'OTAN face aux armements présents à Kaliningrad, cela dans un contexte où les Etats Unis contestent l'application du traité INF de limitations de ce type d'armes, affichant leur désaccord avec la Russie. Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a ainsi accusé en avril la Russie des violations du traité, démenties par la Russie qui faisait part également de non respect par les USA. Le déploiement des système dit anti missile en Europe est une menace contre la Russie.

Par ailleurs, l'agence Associated Press a indiqué que le gouvernement des États-Unis étudiait la possibilité de déployer des missiles en Europe.

Dans le même temps, les Etats Unis ont annoncé le déploiement additionnel d'armement lourd en Allemagne ainsi qu'en Pologne, avec également l'envoi d'une brigade de soldats américains. Des bombardiers stratégiques de la force nucléaires américaines ont également été positionnés en Grande Bretagne. Dans le même temps, les USA, l'UE et l'OTAN soutiennent les forces de la guerre en Ukraine, et multiplient les exercices de l'OTAN sur les frontières russes, de la Baltique à la Mer Noire. Washington prévoit de déployer 1200 tanks, des transports de troupes et autres véhicules militaires, 5000 officiers américains ainsi qu'un contingent de chasseurs F22 de 5e génération. Des patrouilles de l'US Air Force constituées de bombardiers B2 et B52 patrouillent au dessus de la mer Baltique. La secrétaire de l'US Air Force, Deborah Lee James a déclaré au 51e salon du Bourget qu'il était nécessaire de montrer les muscles contre la Russie.

Face à l'augmentation de menace de guerre nucléaire, l'horloge de l'apocalypse a été avancée à minuit moins 3.

« Doomsday Clock graph » par Fastfission 15:00, 14 April 2008 (UTC) — Travail personnel. Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Doomsday_Clock_graph.svg#/media/File:Doomsday_Clock_graph.svg

Près de 30 ans après la crise des euromissiles, force est de constater que les peuples doivent à nouveau se mobiliser pour défendre la paix, face à la menace d’un axe euro-atlantique impérialiste faisant face à une nouvelle grave crise systémique du capitalisme, va-t-en guerre et prêt à pousser à la guerre nucléaire.

La machine à propagande de guerre est en route : exemple avec une dépêche de l’AFP

Vladimir Poutine a annoncé le renforcement de la force de frappe nucléaire russe en réponse au projet américain d’installation d’armes lourdes en Europe de l’Est, déclenchant la colère de l’Otan qui fustige une décision « dangereuse ». AFP 17/06/2015

Voilà une façon d’interpréter l’actualité !

Les Etats Unis ont annoncé leur intention de renforcer leur armement lourd (nucléaire) en Europe de l’Est (aux portes de la Russie et notamment en Ukraine).

La Russie répond en annonçant que s’il en est ainsi, elle fera de même de son côté (c’est à dire dans son pays). L’Otan dénonce une décision dangereuse !

En lisant cela et la suite, la Russie devient le coupable alors que c’est l’Otan qui prend systématiquement toutes les décisions mettant en danger la paix !

Face à la menace du déploiement de missiles américains de l’OTAN en Europe de l’Est, la Russie renouvelle son système de défense nucléaire

 

Face à l’accroissement de la menace en raison du déploiement de missiles par l’OTAN, le président russe a annoncé que la force nuclaire russe serait dotée, dès cette année, de 30 missiles balistiques intercontinentaux capables de percer les systèmes de boucliers antimissiles.

L’un de ses conseillers – Ioury Ushakov – a précisé que « la Russie n’entre pas dans une course aux armements, elle essaye de trouver une réponse aux menaces possibles. Pas plus que cela » « Nous sommes contre la courses aux armements. Naturellement cela affaiblirait nos opportunités économiques ».

Le porte parole du Kremlin, Dmitry Peskov, a déclaré ce mercredi 17 juin 2015 que la Russie n’entreprend aucune action qui pourrait soulever des interrogations pour la sécurité des pays de l’Ouest.

 » Ce n’est pas la Russie qui s’approche des frontières des autres, c’est l’infrastructure militaire de l’OTAN qui se rapproche des frontières de la Russie, et des actions sont prises pour changer la balance stratégique des forces ».

La Biélorussie s’inquiète de la concentration et des manœuvres des troupes de l’OTAN à ses frontières

Le Lieutenant Général Andrey Ravkov ministre biélorusse de la Défense a fait part mercredi 17 juin 2015 de l’inquiétude de la Biélorussie en raison du déploiement grandissant de contingents militaires de l’OTAN à ses frontières, incluant des bataillons équipés d’armes lourdes.

Avec le renforcement des forces aérienne par les pays membres de l’OTAN dans les Pays Baltes et en Pologne qui assure la fonction de fortification de l’espace aérien, l’Alliance est en train de progressivement concentrer des contingents militaires équipés d’armes lourdes près des frontières biélorusses »

« La fin de l’année 2014 a été marquée par une augmentation de l’activité militaire des pays voisins, intensifiant les activités opérationnelles et d’entrainement au combat » « Sans tenir compte des prérequis géopolitiques de telles décisions prises par nos partenaires étranger, la Biélorussie ne peut pas ignorer les changements dans la situation politico-militaire dans la région, qui comporte des risques supplémentaires, défie et menace la sécurité militaire du pays.

 » Chaque pays a le droit de protéger son indépendance, sa souveraineté et son intégrité territoriale » « Des forces armées entrainées sont nécessaires pour cela, et nous traitons avec compréhension les activités d’entrainement des armées des autres pays » « nous demandons aussi à nos voisins de démontrer une compréhension similaire ».

Le président de la Biélorussie Alexandre Lukashenko fait remarquer que la situation mondiale n’est pas en train de se calmer et que les activités de l’OTAN à proximité des des frontières de la Biélorussie et de la Russie est alarmante, l’OTAN effectuant en permanence ouvertement des démonstration de force, notamment à des fins de propagandes.

Des armées et des armes étrangères en Ukraine : celles des USA et de l’OTAN

Dans les cadres d « exercices » l’armée américaines a envoyé plus de 300 soldats sur le sol ukrainien. Si l’OTAN n’a jamais affiché la moindre preuve de la présence de l’armée régulière russe en Ukraine, force est de constater que ce n’est pas le cas des américains.

Convoi militaire de l’OTAN au poste frontière de Zakhon Hongrie Ukraine – Juin 2015

Le lieutenant général américain Hodges a ainsi déclaré que la présence américaine « des instructeurs » de la 173rd US Airbone Brigade va se poursuivre. « il y a deux cycles de plus qui sont prévus » dans la région de Lvivi. Environ 300 soldats américains entrainent trois battallions de la Garde nationale Ukrainienne, unité paramilitaire dont il est de notoriété publique qu’elle est largement composée d’éléments néo nazis (écouter ce qu’en dit Radio France l’armée américaine entraine des milices nazies en Ukraine). En Juillet se tiendra toujours dans la région de Lviv des manoeuvres militaires conjointe des forces américaine, de l’OTAN et de ces bataillons de la garde nationale de Kiev. Les soldats de Kiev sont notamment entrainés par les américains aux combats dans un environnement de guerre électronique ».

C’est sous ce prétexte qu’un convoi d’équipement militaires de l’OTAN a traversé la frontière ukrainienne depuis la Hongrie. la presse hongroise et tchèque publiant les photos de ces colonnes militaires inquiétantes au poste de frontière de Zakhon

La junte pro-UE de Kiev poursuit ses violations massives du cessez le feu et des accords de Minsk

Les agissements des forces armées de Kiev dans le Donbass démontrent chaque jour un peu plus le bellicisme et la duplicité des capitales occidentales. Alors que l’Union Européenne vient d’adopter le prolongement des sanctions contre la Russe et envisage sous la pression des USA leurs durcissement (et ce alors que les USA sont peu affectés par les sanctions !), les armés de la junte fasciste continuent leur bombardement massif des populations civiles du Donbass, que ce soit contre Donetsk ou Lougansk.

Lundi, la République Populaire de Donetsk a subi plus de 75 bombardements, alors que l’armée ukrainienne ne prend même plus la peine de faire semblant de cacher ses violations des accords de Minsk. A l’image de ce commandant de l’armée ukrainienne déclarant à la chaîne de télévision utiliser un mortier Msta-B,situé entre Kurakhovo et Maryinka. Une zone utilisée pour bombarder régulièrement la population de Donetsk.

Sur la ligne de front, les autorités de Donetsk ont constaté que les forces de Kiev se sont renforcées de plus de 300 hommes et 40 pièces d’armes lourdes, observant – en violation des accords de Minsk – l’installation de deux lances rockets multiples de type Grad à Volovakha et Andeyevka, de 5 autre à l’est de Kurakhovo, de 19 lanceurs Grad et Uragan à Ostroye et de 4 mortiers autopropulsés MSTA 2S et 3 système Giatsint B près du village de Kleban Byk?

Dans le Donbass, qui veut la guerre si ce n’est la junte pro-UE de Kiev ? on ne manquera pas de remarquer que le FMI et l’Union Européenne – qui refusent de financer la Grèce – acceptent en violation des statuts du FMI de soutenir une Ukraine faillie, déclarée en état de guerre, qui utilisent les dizaines de milliards déversés par l’Union Européenne et le FMI pour financer la guerre et les bombardements contre les populations du Donbass.

Dans le même temps dans la zone sous le contrôle des autorités de Kiev, la junte reconnaît la disparition de plus de 1500 civils dans la première moitié de 2015.

JBC pour www.initiative-communiste.fr – d’après sources d’agences.

Tag(s) : #INTERNATIONAL

Partager cet article

Repost 0