Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les collusions de François Hollande avec les banquiers d'affaires -  Article sur Wn.com

Les collusions de François Hollande avec les banquiers d'affaires - Article sur Wn.com

Remaniement ministériel – 26 août 2014

Communiqué du PRCF

La crise gouvernementale s’est conclue comme prévu par la mise en place d’une équipe franchement à droite, clairement aux ordres du MEDEF, de l’Europe allemande et de l’Oncle Sam. Hommes-liges de la finance et de l’euro-atlantisme débridé, VALLS et Emmanuel MACRON ont plus que jamais les coudées franches pour multiplier les contre-réformes thatchériennes aux dépens de l’indépendance nationale, de la République indivisible, des libertés démocratiques, de la fonction publique et des acquis sociaux. Avec l’appui de la droite, du MEDEF et des dirigeants de la CFDT, l’ambition stratégique de Valls sera d’abattre le mouvement populaire sans reculer au besoin devant l’épreuve de force. Non seulement cette politique ne fera pas reculer la droite, mais elle nourrira les surenchères de l’UMP en favorisant la montée du lepénisme. La preuve, c’est que le sinistre Fillon qui, comme Copé, parlait déjà de gouverner par décrets si l’UMP revenait au pouvoir, surenchérit sur Marine Le Pen en réclamant à la fois la dissolution de l’Assemblée et la démission de Hollande : non le PRCF ne rêve pas quand il parle d’ « UM’ Pen en gestation » !

N’idéalisons pas pour autant Montebourg dont la mission est de rabattre la gauche populaire vers le PS, ce pilier (de moins en moins à) gauche du Parti Maastrichtien Unique, tout en contenant la prétendue « fronde » des députés PS dans les limites de l’euro-atlantisme et de la défense de la propriété capitaliste. Si urgente que soit la renaissance démocratique de la France et la nécessité d’en finir avec la « 5ème république » monarchique, le mot d’ordre de 6ème République que d’aucuns avancent pour arrimer le Front de gauche et les écolos à la prétendue aile gauche de la social-eurocratie et former un Syrisa à la française, ne peut être qu’une diversion aussi longtemps que la France restera dans l’euro, l’UE et l’OTAN et qu’elle n’engagera pas la rupture avec un capitalisme de plus en plus guerrier, fascisant et mortifère.

Dans ces conditions, le PRCF appelle les forces franchement communistes, républicaines, syndicales et progressistes à organiser ensemble une manif populaire contre ce gouvernement antinational, austéritaire et super-atlantiste comme on le voit de l’Ukraine à Gaza en passant par la Syrie et la Libye, contre l’U.E. du capital et contre le primat inhumain accordé au « paiement de la dette » (sic) et au sauvetage du maudit euro sur les besoins criants de la classe ouvrière et du peuple français.

Le PRCF propose par ailleurs aux communistes, aux républicains et aux syndicalistes 100% anti-U.E. de concevoir et de construire ensemble une grande manifestation populaire contre l’UE supranationale, belliciste, antisociale, antidémocratique et antinationale, pour la souveraineté nationale et populaire, pour l’emploi productif en France, les services publics, les salaires et la protection sociale. L’occasion pour organiser cette manifestation et faire germer l’alternative révolutionnaire pourrait être le mois de mai 2015 où se célèbreront à la fois la victoire des peuples sur la première Europe dictatoriale du capital (mai 45) et le 10ème anniversaire du Non populaire à la constitution européenne (29 mai 2005).

Communistes, syndicalistes et progressistes franchement anti-UE, exprimons-nous ensemble à la porte des entreprises. Contre la collusion de la vraie droite et de la fausse gauche, l’alternative révolutionnaire passe par l’union du drapeau rouge des ouvriers et du drapeau tricolore de la République pour les « quatre sorties » : de l’euro, de l’UE, de l’OTAN et de la domination mortelle du grand capital. Si la France ne sort pas de ces quatre broyeurs, elle « y restera ». Sortons-en et sortons Valls-MEDEF !

Tag(s) : #PRCF, #EUROPE : en sortir - s'en sortir

Partager cet article

Repost 0