Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le PRCF soutient les intermittents en lutte

Les intermittents du spectacle poursuivent leur grève. La CGT spectacle appelle à faire de ce lundi 16 juin une journée d’engagement massif, avec un rassemblement face au Ministère de la Culture.

Ce mouvement de colère qui n'est pas du tout corporatiste, va plus loin qu'un simple ras-le-bol. C'est la politique d'austérité mise en œuvre par Hollande à la demande de la Commission Européenne et de Merkel qui est le déclencheur de cette rébellion. Il porte en lui une critique globale de la politique économique actuelle.

Il faut savoir, que les révisions budgétaires du gouvernement vont considérablement amputer les droits sociaux de tous les demandeurs d’emploi, travailleurs précaires, intérimaires et donc ceux des intermittents.

La nouvelle convention d’assurance chômage va se traduire par deux milliards « d’économies » à l’UNEDIC, d’ici 2017, pris sur le dos des chômeurs.


L’industrie du spectacle génère d’énormes profits pris sur l’exploitation des artistes et techniciens qui en sont les créateurs.

Cette nouvelle convention UNEDIC signée fin mars par le MEDEF, la CFDT, FO et la CFTC, entrera en vigueur le 1erJuillet. Le gouvernement socialiste veut la ratifier. Le MEDEF, en concertation avec la CFDT et FO, menace de quitter la gestion de l’UNEDIC si la convention n’est pas signée. Le journal financier « Les Echos » rapporte que le patronat « estime que les efforts demandés aux intermittents répondent à une « logique d’équité » puisque les droits de l’ensemble des salariés vont aussi être rognés » !

Ce sont donc de nouvelles attaques massives qui sont mises en œuvre.

Pour Nicolas Bouchaud, un des plus grands artistes de sa génération, "la ratification de cet accord est en rupture complète avec ce que nous avons hérité du CNR… C'est une espèce de pacte avec le diableLe programme du CNR a été fait pour protéger les plus faibles. Historiquement, culturellement, le gouvernement est en train de couper les ponts avec cet héritage". (*)


Pour le PRCF, la lutte contre les grands groupes capitalistes et les gouvernements de droite ou prétendus de "gauche" à leur service, pour imposer des changements, ne suffit plus. Il faut mettre en œuvre un grand rassemblement populaire, patriotique et progressiste pour imposer la sortie de l'Union Européenne, de l'Euro, de l’OTAN et faire capoter le Traité transatlantique que négocient la Commission Européenne et les USA, à l'insu des citoyens et contre l'intérêt des peuples.


La Commission Luttes du PRCF

(*) Rappelons la déclaration de Denis Kessler (a. vice-président du MEDEF) parue dans la revue Challenges, le 04.10.2007, sous la présidence de Sarkozy :

"Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. Un compromis entre gaullistes et communistes. Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s'y emploie.... Il s'agit aujourd'hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance !".

Partager cet article

Repost 0