Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

NON au mensonge de l'UE sociale !

Non aux manœuvres Tsipras-PGE-CES qui s’emploient à dénaturer la manifestation du 12 avril !

Le 12 avril, l’intervention franchement communiste du PRCF auprès de leurs camarades manifestants

 

La manifestation du 12 avril comporte une double dimension :

D’une part, la majorité des manifestants communistes, progressistes, syndicalistes, viendra de toute la France

  • Pour condamner l’ensemble de la politique de Hollande, manifester l’opposition populaire à l’orientation grossièrement patronale, antisociale, antirépublicaine, antinationale (découpage de la France en Länder), et belliciste (Syrie, Ukraine, Afrique) incarnée par le franc réactionnaire blairiste qu’est M. Valls ;
  • Pour dénoncer la « construction » européenne (un récent sondage révèle que « 61 % des Français jugent que c’est une mauvaise chose que la France appartienne à l’UE »).
  • Pour disputer la rue à l’UM’Pen en formation autour des thèmes « sociétaux » fascisants, combattre l’entreprise de l’U.E., du PS-MEDEF et des euro-régionalistes visant à démembrer le territoire national et éradiquer les acquis populaires acquis dans le cadre de la République une et indivisible ;
  • Pour contester l’incurie scandaleuse des états-majors syndicaux qui, sous couvert d’un apolitisme hypocrite, refusent d’affronter Hollande-MEDEF, de refuser frontalement le Pacte de responsabilité, et qui veulent –à l’occasion du 12 avril – braver l’interdit des directions CGT et FSU de participer à ce qui peut apparaître comme une révolte de la gauche contre Hollande et sa clique antipopulaire.

Mais par ailleurs, les dirigeants du Parti de la Gauche Européenne (PGE) dévoient l’esprit du 12 avril pour en faire un appel à voter aux européennes, à contrer l’abstention de classe et de masse qui monte dans le peuple, pour promouvoir la candidature d’Alexis TSIPRAS à la présidence de la Commission européenne, pour relancer le P.G.E. en crise et en faire, avec l’aide revendiquée des états-majors syndicaux de la C.E.S., une alternative euro-compatible à l’usure de la social-démocratie classique.  A. TSIPRAS manifestera en effet en tête de la manif du 12 et vraisemblablement, le président du P.G.E. qu’est Pierre Laurent, se servira du rassemblement pour lancer un appel vibrant à voter aux européennes, SEULE CHOSE qui importe à ces messieurs, plus inquiets pour la « construction » européenne que pour la vie des peuples opprimés par l’U.E.

Or, c’est là une énorme tromperie dans la mesure où l’UE apparaît de plus en plus comme un bloc impérialiste entièrement tourné contre les travailleurs, totalement au service du capital, un bloc dévastateur pour la souveraineté et l’existence même de la France et des autres nations d’Europe, un cartel belliqueux, toujours prêt, derrière les U.S.A., l’ O.T.A.N. et l’ « Union transatlantique » en gestation, à porter la guerre aux frontières Sud (Afrique), Est (Ukraine), proche-orientales (Syrie) de l’Empire euro-atlantique, quitte à s’allier aux djihadistes (Syrie), voire aux pires antisémites, anticommunistes et autres néo-nazis (au pouvoir à Kiev).

L’issue n’est donc nullement d’appeler à l’impossible « rénovation progressiste de l’UE » ou à la réforme progressiste de la commission européenne, et pourquoi pas tant qu’on y est, de la structure impérialiste de l’OTAN : autant chercher à convertir un crocodile au régime végétarien. L’issue révolutionnaire, avec le PRCF, avec les Assises du communisme, est d’appeler à sortir la France par la lutte des classes, et sur des bases progressistes s’inspirant du Conseil National de la Résistance, du carcan mortel de l’euro, de l’UE, de l’OTAN et du nuisible système capitaliste, tout en refusant la totalité de la politique de Valls-Gattaz soutenue en sous-main par l’UMP.

Pour cela, BOYCOTTONS la mascarade électorale européenne, délégitimons à la fois le Parti Maastrichtien Unique (le « PMU » comportant le PS, l’UMP, l’ UDI, les euro-régionalistes et Europe-Écologie), invalidons d’avance par une abstention ouvrière et républicaine de masse, le front « national » qui feint de dénoncer l’euro tout en se gobergeant au parlement supranational. Un « parlement » dont l’unique mandat, quel que soit le score à venir du P.S., de l’ U.M.P. et du F.N., aura pour seul mandat de mettre en place le « saut fédéral européen », le dépeçage des nations en euro-régions, l’euro-austérité à perpétuité et le lancement de l’Union transatlantique mortelle pour nos services publics, nos acquis, notre langue, notre culture et ce qui reste de notre production industrielle et agricole.

C’est pourquoi, toujours proches du peuple en souffrance et en lutte, les militants du P.R.C.F. seront présents le 12 avril, non pour défiler derrière TISPRAS Laurent et Cie, mais pour faire connaître leurs idées derrière leur banderole frappée du drapeau tricolore et du drapeau rouge orné du marteau et de la faucille.

 

LE SECRÉTARIAT POLITIQUE DU PRCF – le 9 avril 2014

Tag(s) : #EUROPE : en sortir - s'en sortir

Partager cet article

Repost 0