Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nelson MANDELA et sa deuxième épouse, avec Fidel CASTRO, au sommet des pays non-alignés, le 2-9-1998 Photo http://www.wbur.org

Nelson MANDELA et sa deuxième épouse, avec Fidel CASTRO, au sommet des pays non-alignés, le 2-9-1998 Photo http://www.wbur.org

 

Honneur à Nelson Mandela et à tous les héros de l’ ANC et du PC d’Afrique du sud morts pour l’égalité.

 

La mort de Nelson Mandela attriste tous les progressistes du monde.

Pas seulement parce qu’il a lutté à contre-courant, en subissant une interminable répression, contre un régime de type nazi que, pour des motifs relevant de l’anticommunisme et de l’antisoviétisme fanatiques, l’Occident « libéral » a soutenu pendant des décennies.

Pas seulement parce que ce progressiste qu’était Mandela a su s’allier au courageux PC d’Afrique du Sud ainsi qu’avec la combative centrale syndicale COSATU pour vaincre le régime raciste.

Pas seulement parce que Mandela a su proclamer à la face des USA le rôle de Cuba dans la chute de l’apartheid : celui-ci ne serait pas tombé si le corps internationaliste cubain n’avait infligé une défaite décisive à l’armée raciste équipée par l’Occident à Cuito Carnavale. C’est pourquoi le premier voyage officiel de Mandela président aura été pour son ami Fidel Castro.

Pas seulement parce que ce patriote africain qui était fort loin d’être marxiste a également noué alliance, pour le bien de son peuple, avec des mouvements marxistes ou marxisants du Mozambique, de la Namibie, de l’Angola et du Zimbabwe.

Pas seulement parce qu’il était l’allié de Chris Hani et de Dulcie September, deux héroïques communistes sud-africains que les communistes français appréciaient particulièrement et qui furent assassinés par les tueurs à gage du régime raciste.

Mais aussi parce que, alors même que le camp socialiste subissait une contre-révolution catastrophique pour le devenir de l’humanité, c’est d’Afrique du Sud (et de Cuba, qui tint bon dans la tourmente), qu’au début des années 90 vint la preuve que l’espoir d’un monde plus juste ne pouvait pas disparaître.

N’oublions pas pour autant les sacrifices des militants communistes et des résistants de l’ ANC qui par dizaines de mille ont donné leur vie pour libérer l’Afrique du chancre de l’apartheid. N’oublions pas que Mandela, comme Chris Hani, est avant l’emblème de l’héroïsme de masse des peuples sud-africains.

Mais le principal reste à faire : tant que le capitalisme règnera en Afrique du Sud, les inégalités de classes et d’ethnie subsisteront, inextricablement mêlées. Seul le socialisme pourra éradiquer le racisme en s’attaquant, non seulement à la « bête immonde » des discriminations, mais au « ventre fécond » de l’exploitation capitaliste associée à l’impérialisme. On  l’a vu récemment avec l’odieuse répression dont des mineurs sud-africains luttant pour leurs droits ont été la cible de la part du régime « démocratique ».

Si bien que la meilleure façon d’honorer la mémoire de Mandela et de Chris Hani est de soutenir la classe ouvrière en lutte pour un pays débarrassé, non seulement du racisme institutionnel, mais de l’Etat capitaliste et la propriété capitaliste des moyens de production.

Et cela ne vaut pas que pour l’Afrique !

 

Mandela sera vivant dans NOS combats !

 

Source, site du PRCF :  http://www.initiative-communiste.fr/articles/international/nelson-mandela-est-mort/

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :